logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/08/2008

Joan... en prison

PORTRAITS – Quelques cas personnalisés qui, souvent, pourraient être généralisés…

Joan

C’est un des plus jeunes détenus que j’ai connus (20 ans), avec déjà trois ans de détention derrière lui, et il en a encore 9, devant lui.
Il est là pour meurtre. D’origine brésilienne, de famille plus que désunie, quasiment à la rue, abandonné, il passa sa jeunesse (de 9 à 17 ans) en Guyane française. Il était sensé être pris en charge par la DAS et/ou sous tutelle, contrôle, pris en charge par une famille qui n’est pas la sienne, mais il appelle sa mère d’adoption : « Maman »…
Très jeune, ayant commis l’irréparable, lors d’un encaissement, faisant partie d’un clan de dealers, pas le meneur, mais c’est lui qui avait l’arme… il va passer toute sa jeunesse en prison.
Et, vous vous en doutez, et on peut le comprendre, cela ne se passe pas bien, il la supporte très mal, cette détention, plusieurs tentatives de suicide, de nombreux conflits (bagarres) avec des détenus et/ou des surveillants, souvent en état dépressif, parfois en pleine forme (à croire qu’il va sortir demain), donc très instable… On le serait à moins…

A cela, vous rajouterez l’inconnu du lendemain. N’ayant pas de papiers « français », il sera expulsé vers un pays qu’il ne connaît pas ou plus : le Brésil, alors que les seules attaches qui lui restent, sont sa famille naturelle (très peu, malgré qu’il soit de famille nombreuse – 7 enfants, je crois, dans les plus jeunes, de 2 ou 3 pères différents) et surtout sa famille d’adoption qui reste attachée à lui et avec qui il correspond… un peu…
J’ai beaucoup discuté avec lui, il a été un moment dans mon unité, pour le réconforter, mais trouver les « bons mots », c’est dur devant quelqu’un qui doit faire encore 6 ou 7 ans de prison (minimum) car son attitude de révolte lui a voulu quelques séjours au mitard, et donc, lui fera perdre des jours de RP et RPS (Remises de Peines et de Remises de Peines Supplémentaires).

Que penser de sa situation ?
Même s’il a des regrets, c’est du moins ce qui m’a semblé, je ne pense pas qu’il ait compris la gravité de son geste. Même s’il a été le dindon de la farce, c’est quand même lui qui va payer… et son avenir, il ne le prépare pas. Avec le temps, peut-être, il en aura conscience d’ici sa sortie, mais fera-t-il le nécessaire ?…

Que penser de sa présence parmi nous ?
Certes, il est mieux, ici, qu’en Centrale où il devrait être (peine de plus de 10 ans), mais là-bas, il serait le jeunot, avec des routards de la délinquance et du banditisme, et vu son jeune âge, il risquerait de subir des sévices physiques voire sexuelles (car cela reste une réalité, malgré les discours officiels).

Ici, il se retrouve avec des jeunes de son âge et même s’il en verra un bon nombre « sortir » alors que lui restera… c’est quand même une ambiance, pour lui, plus acceptable.
Je pense que son cas n’est pas unique, hélas, et je me demande s’il ne devrait pas y avoir des structures pour ce public « jeune et à longue peine » où ces jeunes pourraient se restructurer avec un projet professionnel et avec des activités spécifiques à leur âge.
Il me semble qu’ils ne sont pas (plus) dangereux, mais que si rien n’est fait pour les aider à redémarrer avec des chances de réinsertion réussie, le retour à la délinquance sera facile à mettre en place, n’oublions pas que le prison est et reste une école de la délinquance (la plus multiple)…

-------------------------------------------------------

A travers : « 1019 jours de détention… ou la vie en prison, vue du dedans, comme si vous y étiez… » (index des notes sur la journée du 7 janvier)
Clémence et Paul Denis tentent de vous faire vivre le quotidien d’un détenu « moyen », pas inculte, mais pas VIP, non plus (vous avez l’intégral de ce bouquin, complété par vos questions / remarques et mes réponses…).
Nota : Sur la journée du 14 janvier, vous trouverez un lexique des mots qui méritent une explication et/ou un commentaire…
……..
Ma Prison… ou quelques questions qui fâchent… et des solutions proposées…
A travers ces pages, Paul Denis poursuit sa réflexion, il ne se considère plus comme un détenu, mais comme un observateur qui très souvent est devenu un confident.
Vous trouverez, sur la journée du 17 mai les dates de parution de mes articles…
……
Les bouquins de Paul DENYS n’ont pas encore trouvé d’éditeur.
Si vous désirez avoir leur version papier, vous pouvez acquérir (l’un ou l’autre ou les deux) en envoyant, par volume, un chèque de 17 € (frais d’envoi compris) à Ligue des Droits de l’Homme (LDH 57), 3 rue Gambetta à 57000 METZ. Pour 10 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (150 pages A4 ou 220 pages A4).

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique