logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/09/2008

Jeune... ET... Violeur... en prison

Quelques cas personnalisés qui, souvent, pourraient être généralisés…


« Jeune » et « Violeur »

Quelques lignes pour vous parler d’un jeune que j’ai croisé et dont le parcours m’a choqué.
C’était un très jeune, le plus jeune de la prison, à peine 13 ans, et encore petit de taille.
En fait, je ne lui ai jamais parlé, mais je l’ai souvent croisé, car nous avions « parloir », en même temps, même jour, même heure, pendant plusieurs mois.
Je n’ai pas eu à lui parler, car d’autres, ou plutôt un autre (surveillant) s’est chargé de me parler de lui.
Au fil des semaines, j’en savais, à chaque parloir (ou plutôt à chaque fouille après parloir) un peu plus.

Il était donc dans la section « jeune mineur ». Il était accusé d’avoir, sous la menace d’une arme, violé sa grand-mère qui devait avoir une petite quarantaine.
Certes, ce motif d’incarcération justifiait sa présence en prison, mais si je vous parle de lui, c’est pour vous faire part de sa métamorphose.

A son arrivée en prison, il était très « normal », il semblait fragile, il ne causait pas, vous auriez été tenté de le protéger. Mais au fil des semaines, il changea pour devenir au bout d’à peine deux mois, un vrai dur, arrogant, sûr de lui, il était devenu le meneur de son étage, et déjà, l’administration avait du mal de le contrôler, et ce, d’autant plus que le nombre des sanctions possibles, vu son âge, était limité.

Il devenait beaucoup moins sympathique aux yeux des adultes. En fait, je ne pense pas que ce soit la prison qui l’ait transformé, mais la prison ne l’a pas empêché de redevenir lui-même : un chiant, de surcroît, violent et dangereux.
Et pourtant, il était entouré de sa famille. Sa mère venait de loin (2 h + 2 h de route), à chaque parfois possible, donc trois fois par semaine. Il devait être d’une famille aisée pour pouvoir payer de tels déplacements…

Comme quoi, la prison n’est pas le lieu « idéal », mais que faire d’un tel cas ? Je ne trouve pas de solution, mais ce qu’il y a de sûr, c’est que la prison ne va pas l’améliorer…

-------------------------------------------------------

A travers : « 1019 jours de détention… ou la vie en prison, vue du dedans, comme si vous y étiez… » (index des notes sur la journée du 7 janvier)
Clémence et Paul Denis tentent de vous faire vivre le quotidien d’un détenu « moyen », pas inculte, mais pas VIP, non plus (vous avez l’intégral de ce bouquin, complété par vos questions / remarques et mes réponses…).
Nota : Sur la journée du 14 janvier, vous trouverez un lexique des mots qui méritent une explication et/ou un commentaire…
……..
Ma Prison… ou quelques questions qui fâchent… et des solutions proposées…
A travers ces pages, Paul Denis poursuit sa réflexion, il ne se considère plus comme un détenu, mais comme un observateur qui très souvent est devenu un confident.
Vous trouverez, sur la journée du 17 mai les dates de parution de mes articles…
……
Les bouquins de Paul DENYS n’ont pas encore trouvé d’éditeur.
Si vous désirez avoir leur version papier, vous pouvez acquérir (l’un ou l’autre ou les deux) en envoyant, par volume, un chèque de 17 € (frais d’envoi compris) à Ligue des Droits de l’Homme (LDH 57), 3 rue Gambetta à 57000 METZ. Pour 10 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (150 pages A4 ou 220 pages A4).

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique