logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/01/2008

Index des notes

1019 jours de détention
ou
La vie en prison, vue de « dedans », comme si vous y étiez…


Au fil des jours qui vont suivre, je vous mettrai sur ce blog, le texte de mon bouquin, n’hésitez pas à me mettre des commentaires, vos impressions, posez-moi des questions, il n’y en a pas d’indiscrète…


Index des notes avec leur date (prévue) de visualisation :

. 02/01/08 . Présentation
. 04/01/08 . Une journée type
. 07/01/08 . Sommaire (index)
. 09/01/08 . La bouffe
. 11/01/08 . Premier jour
. 14/01/08 . Lexique
. 16/01/08 . Organisation des lieux
. 18/01/08 . Cellule de 4
. 21/01/08 . Notre vie quotidienne
. 23/01/08 . Ecrivain
. 25/01/08 . Ma journée d’écrivain
. 28/01/08 . Cellule de 2
. 30/01/08 . Impressions d’arrivant
. 01/02/08 . Ambiance
. 04/02/08 . L’Ecole
. 06/02/08 . La violence
. 08/02/08 . Anniversaire
. 11/02/08 . Hygiène – Lessive
. 13/02/08 . Cuisine – L’habit – Religion
. 15/02/08 . Travail – Sport – Promenade – Fête
. 18/02/08 . Parloir – Surpopulation
. 20/02/08 . Promiscuité – Pécule
. 22/02/08 . Les 2 premiers jours – Fouilles
. 25/02/08 . Le personnel – L’affaire – Inutilité de la prison – Le bracelet

. 27/02/08 . Arrivée en Centre de détention
. 29/02/08 . Calcul du CRP et RPS
. 03/03/08 . Décompte du CRP et RPS
. 05/03/08 . Vie en CD – s’occuper
. 07/03/08 . Programme 13.000 – Environnement
. 10/03/03 . Journée type en CD – Descriptif
. 12/03/08 . 4 mois en Meuse – Ecrivain… encore
. 14/03/08 . 1ière punition = l’isolement
. 17/03/08 . Permissions de sortir
. 19/03/08 . Fenêtres = poubelles
. 21/03/08 . La récup
. 24/03/08 . La TV – Nuisances sonores
. 26/03/08 . Transport de détenus
. 28/03/08 . Initiation – Humour – Confidences
. 31/08/08 . La prison… La récidive
. 02/04/08 . Gens du dehors, gens du dedans
. 04/04/08 . La sortie
. 07/04/08 . Parloirs
. 09/04/08 . Quelques réflexions – Autoritarisme
. 11/04/08 . Déroulement de l’affaire

. du 16 au 25/04/08 . Droits et Obligations :
. 16/04/08 . Droit de visite – Parloirs
. 18/04/08 . Vie privée – Hospitalisation – Toxicomanie
. 21/04/08 . Affectation – CNO (orientation)
. 23/04/08 . Discipline
. 25/04/08 . Droits des détenus
. 28/04/08 . La sortie…
. 30/04/08 . Utilité de la prison
. 02/05/08 . Pénibilité de la prison
. 05/05/08 . Ma prison
. 07/05/08 . En guise de conclusion
. 09/05/08 . Et encore…


Bonne lecture… Bonne découverte, peut être…

Paul DENYS

……………………………….

1019 Jours de détention… en Maison d’Arrêt et en Centre de détention.

(sur la journée du 14 janvier : un lexique vous donne quelques définitions de termes qui méritent une explication et/ou un commentaire).

Au fil des jours qui vont suivre, je vous mettrai sur ce blog, le texte de mon bouquin, n’hésitez pas à me mettre des commentaires, vos impressions, posez-moi des questions, il n’y en a pas d’indiscrète…

Le bouquin de Paul DENYS n’a pas encore trouvé d’éditeur.
Si vous n’avez pas la patience de le découvrir au fil des jours, vous pouvez l’acquérir en envoyant un chèque de 17 € (frais d’envoi compris) à la Ligue des Droits de l'Homme (Ldh 57), 3 rue Gambetta à 57000 METZ. Pour 10 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (150 pages A4).

04/01/2008

Une journée-type

Le temps passe, mais je sais que cela va durer un certain temps, je prends mon mal en patience et m’occupe…

Je vais essayer de m’astreindre à une correspondance régulière avec toi et te raconter un peu comment nous vivons, ici.

Je suis, pour le moment, dans une cellule pour 4, mais nous ne sommes que trois et mes co-locataires sont corrects et sympas.

Pour te distraire et parce que je ne sais pas trop quoi t’écrire, mais j’éprouve le besoin de t’écrire, aujourd’hui, je vais te décrire une de nos journées.


Ici, chaque jour, ressemble à un jour de vacances... il n'y a rien à faire...
A 7 heures, un surveillant (gardien) vient voir si nous sommes toujours en vie.
Vers 7 h 30, on nous propose de l'eau chaude, pour agrémenter le mélange café + chicorée qui nous a été distribué, la veille.
Le dimanche, nous avons parfois du chocolat et de la confiture (en étui individuel - hôtel).
C'est à cette heure-là aussi, que nous donnons nos courriers et bons de cantine (nous en reparlerons).
Vers 8 h 30 - 9 h : on émerge, nous nous levons et déjeunons.

Trois fois par semaine, c'est la douche (douche individuelle, d'une propreté acceptable). Les autres jours, c'est la toilette, le plus souvent avec eau chaude que je récupère à l'office (salle de service). En cellule, nous n'avons que de l'eau froide (que l'on peut chauffer avec un thermoplongeur - appelé ici Toto - pour le café ou la toilette ou la lessive).
Pour ceux qui le souhaitent, à partir de 8 h, il y a travail ou activités ou sport ou école.
Pour moi, vers 10 h, je suis opérationnel (à peu près propre, lit fait) et je commence à lire (3 livres par semaine), à écrire, et ce, jusqu'à 11 h 15.
J'ai oublié de te dire que nous avons la TV (louée 41 Euros/mois) avec Canal +, en clair tout le temps, Ciné-Cinémas, en fait : 16 chaînes.
Vers 11 h 30, le repas de midi arrive et nous est remis, en cellule, à chacun + une baguette de pain (pour la journée). Ce repas peut être amélioré si on cantine (nous en reparlerons).
De 12 h 15 à 13 h 15 : promenade (nous en reparlerons).
A partir de 14 h, activités pour les amateurs et/ou école.
Pour moi : lecture ou TV ou activité (partie de Tarot avec d'autres "vieux") et ce, jusqu'à 17h 15.
A 17 h 30 : repas du soir et nuit.

Pour compléter ceci, il faut dire que nous regardons toutes sortes de jeux télévisés. Le soir, à 20h30, nous sommes couchés et nous regardons un programme, choisi démocratiquement - nous sommes 3 en cellule.
Encore une précision, la TV reste allumée du matin jusque tard dans la nuit.
Comme la fatigue de la journée n'est pas excessive, en général, je vois le 1er programme en soirée, et souvent le deuxième, si son intérêt est assez grand...
Bref les vacances, ou peut-être plutôt, une journée d'hôpital (sans maladie) et dans un espace réduit (nous en reparlerons).

Tu vois, pas de surprises, chaque journée ressemble à la précédente et à la suivante. Le temps passe...

Je soumets à ton analyse, une phrase inspirée de l'Etranger d'Albert Camus, qui résume la situation de tout "détenu" : "C'est l'histoire d'un homme banal, innocent, que la justice prend pour un criminel. Tout cela, parce qu'il refuse de mentir et d'entrer dans son jeu" (phrase affichée sur notre panneau d'affichage).

--------------------------------------------

Rajout :

Bonjour je viens de lire le commencement de vos écrits et j'espère lire la suite ?
Cependant puis je vous poser une question comment pouvez-vous écrire sur ce blog en détention ? N’y a t il pas de censure ?
Je trouve très intéressant votre démarche et je souhaite que cela nous aide tous à mieux comprendre le milieu carcéral.
Merise, le 09.01.2007

Ta question est tout à fait pertinente, et réaliste.
En effet, il m’aurait été tout à fait impossible d’écrire ce blog, en prison. En effet, même s’il y a des cours et une formation en informatique, nous n’avions pas accès à Internet.
Je dis « avions », parce que je ne suis plus en prison depuis deux ans, mais j’y ai passé 34 mois… c’est long, et comme vous l’apprendrez bientôt, j’ai eu la fonction d’ « écrivain », ce qui n’a donné quelques « privilèges », surtout en Centre de détention où j’avais accès à une salle « informatique » quand je le voulais (pouvais). Aussi, comme j’avais beaucoup d’amis-correspondants, j’ai repris, sur informatique, les lettres que j’avais écrites à mes enfants (ils ne les ont renvoyés), et lorsque ma fille m’a donné l’idée (m’a convaincu) que cela pourrait intéressés d’autres, j’ai revu les textes, pour les rendre plus accessibles à tous.
En fait, lorsque j’ai quitté la prison, j’avais, déjà, « sorti » mes 196 pages (A4) dactylographiées.
Dès ma sortie, je me suis attelé à la tâche de mettre cela en forme.
Un aveu : si je n’avais pas fait « ce travail » en détention, je n’aurais pas eu le courage de le faire par la suite… ce qui explique que, dans le commerce, on ne trouve pas d’ouvrages de ce type (j’ai fait une recherche).

Paul DENYS, 13/01/2007 à Merise
RAS, bien vu, si ce n’est que nous, on écoute la musique toute la journée, sur MTV.
On va au sport pour se défouler, le soir, film, puis MTV et on profite du calme pour parler avec les potes des autres cellules (par les fenêtres).
Souvent, on se pieutait qu’à 2/3 h, aussi le matin, on n’était pas « opérationnel » (comme tu dis) avant la gamelle de midi.

De Alex, le 17/01/07
………………………………………………………………………………………..

A travers : « 1019 jours de détention… ou la vie en prison, vue du dedans, comme si vous y étiez… » (index des notes sur la journée du 7 janvier)
Clémence et Paul Denis tentent de vous faire vivre le quotidien d’un détenu « moyen », pas inculte, mais pas VIP, non plus (vous avez l’intégral de ce bouquin, complété par vos questions / remarques et mes réponses…).
Nota : Sur la journée du 14 janvier, vous trouverez un lexique des mots qui méritent une explication et/ou un commentaire…
……..
Ma Prison… ou quelques questions qui fâchent… et des solutions proposées…
A travers ces pages, Paul Denis poursuit sa réflexion, il ne se considère plus comme un détenu, mais comme un observateur qui très souvent est devenu un confident.
Vous trouverez, sur la journée du 17 mai , les dates de parution de mes articles…
……
Les bouquins de Paul DENYS n’ont pas encore trouvé d’éditeur.
Si vous désirez avoir leur version papier, vous pouvez acquérir (l’un ou l’autre ou les deux) en envoyant, par volume, un chèque de 17 € (frais d’envoi compris) à TOP SERVICES, 7 Bld d’Alsace à 57070 METZ. Pour 10 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (150 pages A4 ou 220 pages A4).

02/01/2008

Mon Blog

1019 jours de détention
ou
La vie en prison,
vue de « dedans »,
comme si vous y étiez…



A travers 300 pages, Clémence et Paul Denis nous mènent dans la vie quotidienne que partagent 64.000 détenus pour 49.000 places.
Tous ne sont pas logés à la même enseigne.
On peut passer du taudis au palace (ou presque).

Ce témoignage ne pouvait être fait que de l’intérieur, pendant un temps de détention… long.

Il reprend les échanges épistolaires entre un père (la soixantaine) et sa fille (un quart de siècle). Il a pour but de faire connaître, à celui qui veut le savoir,… ce que vit un détenu « moyen »… pas inculte, mais pas VIP, non plus.
Ce document se veut descriptif, pas polémique, rien que réaliste.
Les auteurs se réservent le droit d’y faire une suite, plus constructive, plus polémique…

Extrait de l’avant-propos.

Pour le prévenu ou le condamné, pour la famille de celui-ci, pour les intervenants en leur faveur, le passage du mur d’enceinte et de la porte d’entrée d’une prison n’est pas un acte simple, il est toujours chargé d’appréhension.
Pour le prévenu et le condamné, pour leur famille, la prison est un monde à part, hors du lieu et hors du temps.

Le but de ce blog est de vous le faire découvrir « de l’intérieur ».

J’ai écrit, sans chercher à faire du sensationnel, juste pour expliquer, pour faire comprendre, pour permettre d’imaginer à celui qui est « dehors », la vie de « dedans ».
J’ai essayé d’être concret, réaliste, positif, sans pour cela masquer ce qui y est désagréable.
Je ne prétends pas être « objectif »…

Je décris les lieux et les évènements, comme je les ressens, comme je les vois, et il est bien évident qu’un autre détenu pourrait en faire une description toute autre… Je pense que les deux versions mériteraient « attention ».
Ce blog n’est que le reflet de ma détention et de ce qu’une large majorité de détenus vivent au quotidien.
Je pense n’avoir trahi personne et j’ai trop en mémoire des situations catastrophiques pour prétendre que la prison est un lieu joli où il est agréable d’y vivre.


Ma Prison…
ou quelques questions qui fâchent…
et des solutions proposées…


Il est devenu banal de dire qu’il faut réformer la Justice et le système carcéral actuels.
Les technocrates et beaucoup de gens bien intentionnés proposent des solutions.
Mais sont-elles adaptées à la réalité ? Permettez-moi d’en douter.
En effet, ce qui est proposé est certes le fruit d’une réflexion, mais en aucun cas, il ne se rapproche du vécu…
Aussi, me semble-t-il utile que les réformateurs tiennent compte (s’appuient) de ce que ceux qui ont eu affaire avec la Justice pensent du régime actuel, et, de leurs propositions d’amélioration…
C’est ce que ce blog leur propose.
A travers : « 1019 jours de détention… ou la vie en prison, vue du dedans, comme si vous y étiez… », Clémence et Paul Denis avaient tenté de vous faire vivre le quotidien d’un détenu « moyen », pas inculte, mais pas VIP, non plus.

A travers ces pages, Paul Denis poursuit sa réflexion, il ne se considère plus comme un détenu, mais comme un observateur qui très souvent est devenu un confident.
A travers des exemples et du vécu, il essaie de comprendre l’objectif de la mise en prison et surtout si cette prison a une quelconque utilité : en effet, si son but est de punir, ne doit-elle pas aussi « améliorer » l’être humain fautif en lui permettant de mieux « repartir »… !

Qui est Paul Denis ?

Nous pouvons le considérer comme un français moyen, de bonne famille.
Il a été dans les affaires, comme chef d’entreprise. Ces affaires n’ont pas toujours été bonnes et n’ont pas plu à tout le monde…Ce qui lui a valu d’être « en relation », plusieurs fois, avec la Justice française. Il fut souvent entendu, plusieurs fois écouté, rarement compris.Ce qui lui a permis de passer par la case « Prison », pendant 34 mois…

Aujourd’hui, pour des raisons dont vous parlera ce livre, malgré son âge « avancé », il ne peut jouir d’une retraite « complète »…
Aujourd’hui, il est militant du Groupe Mialet Grand Est qui milite pour une Autre Justice…., de La Ligue des Droits de l’Homme, section Moselle, d’une association qui s’occupe de l’Accueil des Familles qui vont visiter leur « prisonnier », d’une association d’insertion et de suivi professionnel.

Il aime réfléchir, écrire et faire part de ses impressions et idées, il souhaite que tout cela facilite et améliore la vie de tout un chacun.
Il te dédie ses livres, pour te faire découvrir le monde carcéral et les rouages de la Justice…

Ce blog n’a aucun but mercantile.

Il souhaite vous faire découvrir/rappeler, sans polémique aucune, les conditions matérielles de détention en Maison d’Arrêt et en Centre de Détention.
C’est l’échange de correspondance entre un père et sa fille, inquiète de ce que la prison allait faire subir à son père.
Si vous pensez qu’il peut intéresser quelques unes de vos relations familiales, amicales ou professionnelles, n’hésitez pas à leur faire connaître de blog.
Si l’on veut que cela bouge, il faut que la vérité soit affichée et qu’ensemble, nous exigions des améliorations des conditions de détention des détenus en France.
Vous pouvez mettre ce blog dans vos favoris en faisant Ctrl + D, lorsque vous êtes dessus.
Paul Denis

Depuis le 2 janvier 2008 : C’est la reprise du blog, paru chez cet hébergeur, revu et complété, avec de nouveaux éléments pris dans les remarques / questions de visiteurs et dans mes réponses…


Au fil des jours qui vont suivre, je vous mettrai sur ce blog, le texte de mes bouquins, n’hésitez pas à me mettre des commentaires, vos impressions, posez-moi des questions, il n’y en a pas d’indiscrète…

-----------

Rajout qui complète la vision que Paul Denis a eu de la prison, Alex a accepté de donné son pont de vue de jeunes (20 ans, à l’époque de son incarcération)… De plus, les visiteurs de ce blog m’ont interrogé, ce qui m’a permis de compléter cet ouvrage…

Présentation du Blog :

Ouah... Je découvre aujourd'hui ce blog, il me branche.
Moi, j'ai 25 ans, mais à 20 ans et même avant, j'ai connu la prison.
J'ai un peu de temps libre, because pas de taf... et j'ai bien envie de te (vous) donner mon avis sur ce que tu (vous) écris...
En fait, je vais te dire "tu", comme on l'aurait fait si on s'était croisé en prison.
J'ai une question préalable : Dis-mois, t'ai pas un "pointeur", car aux pointeurs, je ne parle pas, même par Internet.
Dis-moi si tu es OK...
De Alex, le dimanche 14/01/07
A Alex,

Tout d’abord, je te tranquillise, je ne suis pas « pointeur », j’étais, je suis ce que certains appellent un « délinquant en col blanc », pour une histoire de fric et de jalousie…, mais si tu veux, nous n’en parlerons pas, parce que le but de ce blog-bouquin, n’est pas de parler de moi, mais des conditions matérielles et psychologiques actuelles (entre 2001 et 2004) en Maison d’Arrêt (à Metz – 57) et en Centre de Détention (à Saint Mihiel – 55). Tu vois un vaste programme, mais je pense que c’est important que l’on sache…
Si tu peux (veux) me donner ton avis sur ce que j’ai écrit, c’est bien volontiers que j’accepte, car cela donnera un autre regard… d’un plus jeune… Je m’engage à ne pas te censurer… (comme je pourrais le faire, puisque je suis « l’auteur » du blog). J’ai bien conscience qu’avoir 20 ans en prison, ce n’est pas en avoir 60, comme moi…
A +, donc, sur Internet
De Paul Denis à Alex, le dimanche 14/01/07

Nota : pour les non-initiés qui nous liront, un « pointeur » est un détenu pour « viol » et/ou « pédophilie », mais nous en reparlerons.

Comme tu m’as dit qui tu es, je te dis qi je suis, un jeune qui a fait quelques (beaucoup) de conneries entre 13 et 18 ans et qui s’est retrouvé en prison. Avec plusieurs peines, j’ai fait 27 mois, donc presque autant que toi, mais ce n’est pas un concours…
Bizarre, j’ai connu aussi Metz et Saint Mihiel, mais je suis allé aussi à Nancy et Bar le Duc.
Encore une question : Tu t’appeles Paul DENIS ou Paul DENYS, j’ai trouvé les deux dans ton blog ?
De Alex, le dimanche 14/01/07, 20 heures

A propos de l’intro :
Le peu que j’ai lu me fait bien comprendre que tu es un intello et que tu as été assez longtemps en prison pour bien voir ce qui s’y passe.
Comme toi, je pense qu’il serait bien que beaucoup le lise, enfin, ils pourront parler sans dire des conneries, comme on en entend souvent à la TV.
Même pour les familles, c’est bien. Moi, ma meuf et ma daronne voulait que je leur parle de la prison, mais moi, quand, j’y étais, cela me branchait pas.
Aujourd’hui, je suis sorti et je n’envisage pas possible un « retour », je fais tout pour qu’il n’y en ai pas, même si ce n’est pas facile, pour le taf et le reste (je suis mécano autos), bref, aujourd’hui, avec le recul, cela me branche d’en parler, surtout quand je ne serai pas d’accord, avec toi, OK
De Alex, le dimanche 14/01/07, 22 heures

Que du vrai… c’est ce que j’ai voulu faire, tout d’abord pour ma famille, puis pour mes amis, puis pour vous, mes lecteurs. J’ai conscience d’avoir été honnête en le faisant. Le fait qu’un autre détenu, Alex, accepte de participer à ce blog, en donnant son avis de « Jeune » me plait bien, ainsi je pense que vous (nous) aurez une vision pour réaliste de ce que nous avons vécu.
Toutes vos questions m’intéressent… aussi, n’hésitez pas.
De Paul Denis à Jacqueline, le 16/01/06

Ce n’est pas du voyeurisme… et je ne pense pas être un exhibitionniste, non plus.
Le fait de montrer et de faire connaître, l’envie de faire cela, m’ont été inspiré par la méconnaissance que nous (ceux qui sont dehors) avons des conditions carcérales… J’y ai été poussé par un ami « éducateur » qui, aujourd’hui, grâce à ce livre comprend mieux les réactions de ses « protégés »…
Il est vrai que la population carcérale est bien identique à celle que nous fréquentons tous les jours, avec la réserve que c’est plutôt le bas du panier qui compose la majorité des détenus… Il est sûr que ne pas pouvoir choisir ses « fréquentations » est très pénible et je dirai même traumatisant… car cela vous oblige à une « réserve » contre nature, car forcée si vous êtes quelque peu sociable…
N’hésitez pas à me questionner.
De Paul Denis, à Marie France, le 16/01/06

En fait, je ne m’appelle pas DENIS, ni DENYS, pas plus que Paul. J’ai pris un pseudo, car je suis d’une famille nombreuse et ne voulant « déranger » personne, par un rappel de mon séjour en prison, ma fille (qui ne s’appelle pas Clémence non plus) et moi, avons pris des pseudos, aussi tu peux m’appeler Paul.
Comme tu es allé à Metz et St Mihiel, l’échange sera d’autant plus « réaliste » puisque nos lecteurs auront la double vision, celle d’un jeune et celle d’un vieux…. Cela devrait être instructif…
De Paul Denis, à Alex, le 16/01/07

Merci Paul Denis pour votre réponse. Si vous n'étiez pas là à qui s'adresser pour tous ces renseignements qui semblent peut-être futiles aux yeux de certains. Tant qu'on a pas touché le milieu carcéral, j'avoue que ce n'était pas ma préoccupation et depuis que mon mari a été incarcéré mon opinion sur la population carcérale a changé. Il faut malheureusement connaitre ce drame pour comprendre les autres. Dominique

Il est vrai que la prison et la chose judiciaire ont su se cacher et se protéger des indiscrets… pour mieux se gérer sans contrôle. Il semble que ce temps est révolu… Tant mieux. Pour ma part, avant d’y être passé, j’étais comme toi et tout le monde…indifférent… C’est l’inquiétude que j’ai senti dans ma famille (et le temps libre) qui m’ont fait écrire tout cela… Je suis heureux de pouvoir vous en faire partager le contenu… s’il peut vous aider…
IL faut m’aider à le (le blog) faire connaître afin que le maximum de familles puisse mieux passer ce moment difficile…
De Paul Denis à Dominique, le 21 juillet 2007 à 20 h 15

Merci pour vos « compliments »… Si j’ai écrit ce bouquin et donc fait ce blog, c’est en premier lieu, pour des personnes comme vous, aimante et inquiète pour le sort de l’être aimé…
Je pense que vous en avez compris l’esprit, pas de polémique, par de critiques déplacées (et non vécues) de la Justice et de l’Administration pénitentiaire. Comme il reprend principalement un échange de courrier avec ma famille « inquiète », peut-être inconsciemment (ou volontairement) j’ai banalisé certains aspects difficiles à faire passer sans inquiéter… mais la présence d’Alex et de ses commentaires rend plus « hard » mes propos… De plus, ce que j’y rajoute, en répondant à mes visiteurs, est mis sans arrière-pensée d’inquiéter puisque je suis parmi eux…
De Paul Denis à Clara, le 10/03/07

………………………………………………………………………………………..

A travers : « 1019 jours de détention… ou la vie en prison, vue du dedans, comme si vous y étiez… » (index des notes sur la journée du 7 janvier)
Clémence et Paul Denis tentent de vous faire vivre le quotidien d’un détenu « moyen », pas inculte, mais pas VIP, non plus (vous avez l’intégral de ce bouquin, complété par vos questions / remarques et mes réponses…).
Nota : Sur la journée du 14 janvier, vous trouverez un lexique des mots qui méritent une explication et/ou un commentaire…
……..
Ma Prison… ou quelques questions qui fâchent… et des solutions proposées…
A travers ces pages, Paul Denis poursuit sa réflexion, il ne se considère plus comme un détenu, mais comme un observateur qui très souvent est devenu un confident.
Vous trouverez, sur la journée du 17 mai les dates de parution de mes articles…
……
Les bouquins de Paul DENYS n’ont pas encore trouvé d’éditeur.
Si vous désirez avoir leur version papier, vous pouvez acquérir (l’un ou l’autre ou les deux) en envoyant, par volume, un chèque de 17 € (frais d’envoi compris) à TOP SERVICES, 7 Bld d’Alsace à 57070 METZ. Pour 10 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (150 pages A4 ou 220 pages A4).


--------------------------------------------------------------------

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique